J’aime les glaces : et mes dents ?

Par Docteur Catherine Solano
Médecin sexologue et journaliste médicale, le Docteur Catherine Solano est expert Santé Carte Blanche Partenaires.

Quand il fait chaud, une glace, ou une boisson glacée, ça fait du bien. Mais une glace ne fait pas forcément bon ménage avec vos dents. Mais au fait, pourquoi, et quels sont les risques ?

Attention aux glaçons !
Certains aiment placer un glaçon dans leur boisson et… le croquer. Mais cette pratique est à éviter. En effet, pour croquer la glace, vous devez la casser avec vos dents. Pour ce faire, vous mettez deux surfaces dures au contact et la plus solide va casser l’autre. Malheureusement, parfois, la surface la moins solide sera celle d’une de vos dents. Vous pouvez donc casser ou fendre une de vos dents en croquant un glaçon ! Or, une dent fracturée, fêlée ou cassée ne peut pas s’auto réparer. Elle aura ainsi par la suite forcément besoin de soins.

Le froid peut rétracter les gencives
Si vous croquez souvent de la glace ou des glaçons, à chaque baisse importante de température en bouche, vos gencives se rétractent sous l’effet du froid. Elles se rétractent un tout petit peu, et cela n’a pas d’incidence. Mais si cette situation se reproduit quotidiennement, cela peut finir par rétracter durablement vos gencives, et mettre une partie de vos dents à découvert.

Le froid peut faire mal
Croquer dans une boule de glace peut faire mal. C’est la sensibilité dentaire. Cette réaction douloureuse peut être liée au fait que vous avez une récession gingivale (vos gencives sont rétractées), car la zone mise à nu est très sensible. Cela peut être lié également à une lésion de votre dent comme une fissure ou un début de carie. Donc en cas de douleur au froid, il est fortement conseillé de prendre rendez-vous chez votre dentiste.

En conclusion, si vos dents sont en bonne santé, vous pouvez bien sûr manger des glaces pour le plaisir. Néanmoins, il est conseillé pour votre santé dentaire de ne pas croquer de glaçons, de manger des glaces de manière modérée et de consulter votre dentiste en cas de douleur liée au froid.


Sources :
– J. Buxeraud Conseiller un patient souffrant d’hypersensibilité dentinaire. Actualités Pharmaceutiques Volume 58, Issue 585, April 2019, Pages 49-51
– W. Steven Pray, Dental Pain

Ce contenu vous intéresse ? Partagez-le :

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut